Préparer son voyage au Canada

175
Vues
voyage canada préparer son voyage

Le Canada est situé en Amérique du Nord. Après la Russie, c’est le deuxième plus grand pays du monde en superficie. La seule frontière terrestre est au sud et au nord-ouest, la frontière avec les États-Unis. Dans le nord-est, le Canada est limitrophe du Groenland, qui n’est qu’ à 20 km de la côte canadienne.

Les régions ou provinces du Canada

  • Calgary
  • Edmonton
  • Halifax
  • Montréal
  • Ottawa
  • Québec
  • Toronto
  • Vancouver
  • Victoria (British Columbia)
  • Whitehorse
  • Windsor
  • Winnipeg
  • (Charlottetown)

Les parcs nationaux du Canada

Le Canada compte 44 parcs nationaux, qui ont été créés pour protéger la flore et la faune et les préserver pour les générations futures. 15 autres parcs nationaux sont prévus. Les 37 parcs sont tous gérés par Parcs du patrimoine canadien. Dans la plupart des parcs nationaux, il y a des terrains de camping. Certains d’entre eux sont situés à proximité de grands centres de population et sont très fréquentés, d’autres sont éloignés et accueillent un petit nombre de visiteurs. Les canoës peuvent être loués dans des parcs avec de nombreux lacs et rivières, idéal pour des randonnées de plusieurs jours. Bon nombre de ces parcs offrent des sentiers pédestres d’une journée et de plusieurs jours. Le prix d’entrée varie de rien à quelques dollars canadiens par jour et par personne. Les grands parcs nationaux offrent également des laissez-passer annuels.

Les parcs régionaux du Canada

Chaque région possède son propre système de parking. Les parcs sont de taille variable et facilement accessibles. Le sens des parcs est différent, certains d’entre eux sont destinés uniquement à la récréation, d’autres à la préservation de la flore et de la faune et parfois à la protection d’un bâtiment historique. Le Canada compte plus de parcs régionaux que de parcs nationaux, mais il n’ y en a que 270 en Ontario. Certains parcs régionaux ont des terrains de camping et d’autres disposent d’installations hygiéniques. Les frais d’entrée ne sont généralement pas facturés avant la nuitée. Il est remarquable que les toilettes rustiques des parkings et des belvédères soient propres et bien entretenues, toujours équipées de papier toilette et presque toujours sans eau.

L’organisation de la société au Canada

Le Canada est un pays caractérisé par des distances considérables et une riche beauté naturelle. Économiquement et technologiquement, il ressemble à son voisin du sud, les États-Unis. Le Parlement britannique a accordé au Canada une certaine autonomie en 1867 sous la forme d’une constitution et il est membre du Commonwealth des nations. D’une population d’un pays de taille moyenne, le Canada a su se faire respecter pour ses compétences diplomatiques à l’échelle internationale. Au lieu de cela, le pays essaie d’agir comme médiateur au niveau national en faisant des compromis dans la diversité culturelle et linguistique de sa population. Il y a autant de différences qu’il y a de similitudes dans les différentes régions. La langue, la culture, la cuisine et même l’histoire varient selon les endroits. Les informations suivantes donnent un bref aperçu, mais vous devez vous renseigner sur les spécialités locales.

Se déplacer au Canada

Il est logique d’arriver par avion. Pour trouver un vol bon marché, il est utile de visiter la page d’accueil de l’aéroport de destination au Canada et de vérifier quelles compagnies aériennes s’ y rendent en détail. Certaines compagnies aériennes ne volent qu’au printemps et en été.

Air Canada, par contre, vole quotidiennement et vous pouvez réserver des vols Air Canada à partir de tous les aéroports desservis par Lufthansa. En raison du 11 septembre, il y a une augmentation des frais de sécurité pour les vols au-dessus des États-Unis et de longs délais d’attente aux points de contrôle de sécurité sont à prévoir.

Les grandes villes sont en réseau avec tous les grands aéroports européens. Il y a beaucoup de compagnies aériennes qui volent de l’Allemagne au Canada. Les plus importantes sont Lufthansa, Air Canada, Condor, Air Berlin et Air Transat. Il vaut parfois la peine d’envisager de ne pas réserver de vols de correspondance, mais de réserver des vols sur les vols d’Air Canada par Internet. C’est parfois moins cher et, surtout, il est généralement possible de modifier votre réservation sans aucun frais ! C’est avantageux si vous voulez rester un jour de plus au même endroit! Les Canadiens voyagent souvent par avion parce que le Canada a des dimensions extrêmes et que l’avion est rapide, sûr, confortable et bon marché au Canada. Les plus grandes compagnies aériennes canadiennes sont Air Canada et Westjet.

Le réseau ferroviaire au Canada : se déplacer en train

Amtrak possède quatre chemins de fer entre les États-Unis et le Canada. Dans l’est, il y a des correspondances avec Montréal (10h), New York à Toronto (12h via Niagara Falls) et Chicago à Toronto (11h 30 min). Sur la côte ouest: de Seattle à Vancouver (4h). Le chemin de fer a joué un rôle important dans l’histoire du Canada. La promesse d’ouvrir la côte ouest par le rail a amené l’Ouest à se joindre au Canada, de sorte que les premiers colons européens sont venus s’ y installer. Compte tenu de ce contexte historique, les Canadiens se sentent très attachés au chemin de fer, mais cela ne signifie malheureusement pas que le chemin de fer est utilisé par de nombreux Canadiens. Les deux plus grandes compagnies de chemin de fer, le Canadien Pacifique (CP) et le Canadien National (CN), ne transportent que des marchandises; les voyageurs sont transportés par VIA Rail, qui dessert la plupart des grandes villes.

Les Rocheuses offrent des excursions d’une journée et de plusieurs jours avec l’alpiniste des Rocheuses. Reliés au réseau ferroviaire longue distance de VIA et AMTRAK, ces trains ont des correspondances à Vancouver et Jasper (information sous Rocky Mountaineer).

Les trains ne sont utilisés que par très peu de Canadiens, car les trains sont extrêmement coûteux. Pour des distances plus longues, vous pouvez utiliser le bus (par ex. le Greyhound) ou l’avion.

Le réseau de bus au Canada : voyager en bus au Canada

Le système d’autobus de Greyhound USA relie les plus grandes villes des États-Unis à de nombreuses grandes villes canadiennes ou à la petite ville la plus proche après la frontière. Le réseau d’autobus est le meilleur moyen de transport au Canada parce qu’il couvre la majeure partie du pays. La plus grande compagnie est Greyhound, qui offre des routes à partir d’Ottawa vers l’ouest. Les bus sont généralement propres, sûrs et confortables.

Se déplacer en voiture au Canada

Au Canada (contrairement aux États-Unis), le système métrique s’applique: les distances sont exprimées en km. Les limitations de vitesse sont plus basses qu’en Allemagne, sur autoroutes max. 100/110 km/h. Il existe un risque de peines sévères pour les excès de vitesse et les infractions liées à l’alcool.

Une voiture de location est certainement l’une des meilleures façons d’explorer ce vaste pays. En tant que membre d’un club automobile, vous devriez apporter votre passeport et visiter une section du club canadien. Vous pouvez également aider les étrangers avec des cartes gratuites. Vous n’obtenez pas de variantes bon marché, mais des plans de rues entièrement utilisables et toujours à jour! De plus, de nombreux hôtels offrent des réductions allant jusqu’ à 20% – renseignez-vous auprès de la réception.

Les prix de l’essence ont augmenté de manière spectaculaire depuis le 11 septembre en particulier, mais sont encore loin du niveau européen. Un litre d’essence normale (dont la plupart des voitures ont besoin) coûte actuellement environ 1,15$, soit environ 0,80€. Cependant, il est important de garder à l’esprit que même le carburant peu coûteux peut faire un grand trou dans votre budget de voyage en raison du nombre de kilomètres parcourus. En outre, même les voitures de location de taille normale sont souvent équipées de gros moteurs à six cylindres et ont donc soif.

Il s’est avéré judicieux de faire le plein du réservoir avant chaque longue distance, même si la moitié ou plus d’entre eux sont encore dans le réservoir. Sur certains itinéraires, il est difficile de trouver une nouvelle station-service lorsque cela est important.

En cas d’arrestation par la police, il est conseillé de se comporter de la même manière qu’aux USA: garez-vous, restez assis et mettez vos mains derrière le volant. Après le permis de sélectionner jusqu’à ce que l’officier est à la fenêtre latérale, peut être interprété dans certaines circonstances comme une prise sur l’arme. Avec toutes les conséquences.

Voyager en auto-stop au Canada

Un pourcentage élevé d’anciens auto-stoppeurs parmi les automobilistes, une population amicale et de très longues distances entre les villes (le conducteur ne peut pas s’arrêter d’abord parce qu’il n’ y a rien là-bas) font du Canada l’ultime terre de piétinement. Les camions s’arrêtent assez souvent. Les 6000 km de Vancouver à Halifax peuvent être parcourus en cinq à six jours avec un peu d’expérience et de chance. (Les débutants ou ceux qui sont liés à une date de départ doivent planifier dans 10 – 14 jours. Cependant, certains guides de voyage conseillent particulièrement aux femmes (même si elles sont en couple ou plus) de ne pas faire de l’auto-stop. Dans certaines régions, l’autostop est même interdit par les autorités. Des panneaux en noir et blanc sur le bord de la route attirent l’attention sur ce point.

Louer une voiture au Canada

Si vous voulez visiter le pays, il est conseillé de louer une voiture ou de prendre le bus. Les bus interurbains (par exemple de Greyhound) sont très bon marché et les liaisons entre les villes sont très bonnes. Les bus roulent généralement toutes les heures. Cela signifie que les déplacements en bus (contrairement à la location de voiture) sont également possibles dans des délais très courts. Une alternative est de louer un camping-car. C’est possible directement au Canada, mais on peut réserver moins cher en Allemagne. Les nuitées sont généralement passées sur des campings très bien équipés. Ce type de voyage est particulièrement recommandé dans les parcs nationaux.

Particularités linguistiques du Canada

Le Canada est bilingue – français et anglais. Tous les formulaires officiels ainsi que de nombreux panneaux et références sont bilingues. Dans les provinces maritimes, les francophones et les anglophones sont également présents. Le Nouveau-Brunswick est entièrement bilingue. Au Québec, le français est la langue prédominante et dans certaines régions, notamment en milieu rural, certaines personnes ne parlent pas l’anglais comme langue seconde.

Le dialecte français ici est dérivé du vieux français, ce qui veut dire qu’on a parfois beaucoup de difficulté si on ne parle que le français à l’école et qu’on a peu de pratique. Mais les gens sont très ouverts d’esprit et font beaucoup d’efforts lorsqu’ils se rendent compte qu’ils ne les comprennent pas. Dans les autres provinces, l’anglais est majoritairement parlé. Il y a aussi des régions du Canada où différentes cultures se sont installées au cours de la période de colonisation. Winnipeg compte la plus importante population d’origine française hors Québec au Manitoba. De nombreux émigrants allemands se sont installés dans la ville de Kitchener/Ontario et la ville de Wilno/Ontario a été fondée par des émigrants polonais.

Spécialités culinaire canadiennes

Au Canada, il existe de nombreuses spécialités comme le sirop d’érable, qui est non seulement utilisé pour sucrer les aliments, mais aussi offert sous forme de nombreuses spécialités et qui est souvent utilisé dans la cuisine. Une spécialité serait aussi le cochon sale, en anglais « dirty pigg ». Le mot n’est pas dérivé de sale mais de ditry. Selon une légende, un étranger l’aurait mal prononcé et le mot se répandait de plus en plus. De façon générale, la nourriture au Canada est plus « fast food »dans les régions anglophones du pays. Au Québec, la partie très populaire est la « Poutine », frites avec fromage et sauce. Ce plat se trouve dans presque tous les coins du pays et se répand lentement partout au Canada.

Aller au restaurant au Canada

Dans tous les restaurants, on s’attend à ce que les clients donnent un pourboire d’au moins 10 à 15 % des clients, car les serveurs ne gagnent souvent qu’un salaire de base très bas. Dans les régions très touristiques, il peut arriver qu’une telle taxe de service apparaisse sur la facture, mais elle est généralement laissée à l’invité.

Dans les pubs, vous dégusterez souvent une cuisine chaleureuse le soir, souvent d’une qualité étonnamment bonne et à bas prix. Un hamburger (très gros) avec des frites coûte entre 8 et 12 dollars, soit environ 6-8€. Les pubs n’ont pas à avoir peur de la concurrence des chaînes de restauration rapide omniprésentes en termes de prix, donc c’est meilleur de toute façon.

Il est interdit de fumer dans tous les restaurants du Canada. Néanmoins, les restaurants sont presque toujours pleins. Ce qui pourrait aussi être un peu de s’habituer aux Allemands au début: »attendez d’être assis ». On est, pour ainsi dire, reçu à la porte et amené à un endroit libre. Le libre choix de la table est assez rare.

Se loger au Canada

Pas de problème pour trouver un hôtel. Mais la meilleure façon de connaître le pays et ses habitants est de visiter le Bed&Breakfast. Dans chaque endroit il y a des propriétaires, surtout des femmes célibataires, qui voudraient entrer en contact avec des étrangers et partager leurs connaissances volontiers. Les prix des hôtels sont approximativement au niveau européen. Il est remarquable que de nombreux hôtels – également nobles – accordent des réductions aux membres du club automobile. Vous devez donc apporter votre carte de membre d’Europe, par exemple ADAC ou ÖAMTC, et la faire confirmer par le club canadien. Vous y trouverez également des cartes gratuites de la région concernée.

Les motels omniprésents ne devraient être utilisés qu’en dernier recours. La qualité de l’hébergement est généralement nettement inférieure à celle des chambres d’hôtes de qualité et généralement à un prix plus élevé.

La sécurité au Canada

La sécurité au Canada est garantie. Son taux de criminalité est faible comparativement à celui d’autres pays. La ville de Toronto est considérée comme la ville la plus sécuritaire en Amérique du Nord. Néanmoins, il est conseillé d’observer les règles de base, qui sont les mêmes partout dans le monde: ne pas laisser des objets de valeur dans la voiture et ne pas les exposer. Quiconque voyage avec bon sens n’ a rien à craindre.

Consommer de l’alcool au Canada

La distribution de boissons alcoolisées est contrôlée par l’État au Canada. Ce n’est qu’en Ontario que ce droit a été accordé aux entreprises privées, ce qui a donné lieu aux prix les plus élevés pour les boissons alcoolisées.

Une autre exception est la province de Québec. Les vins et les bières sont également vendus au supermarché.

Le Canada possède quelques-uns des vins primés dans le monde. Les plus célèbres sont les vins de glace de la région du Niagara, ainsi que les vins de la vallée de l’Okanagan en Colombie-Britannique.

Expérience en Ontario

En Ontario, vous pouvez consommer de l’alcool à partir de 19 ans (les autres États ont des limites d’âge différentes!), mais vous ne pouvez l’acheter que dans les magasins spécialisés: les magasins de bière et les magasins de spiritueux. Dans le premier cas, il n’ y a que de la bière, dans le second, il n’ y a que de la bière, du vin et des liqueurs. Pour les boissons alcoolisées, la taxe est souvent incluse dans le prix. Lors de l’achat de vin, il est important de s’assurer que les vins qui ne mentionnent pas explicitement « sec » sont surtout des vins doux.

Vous devez également être prêt à ajouter au moins 7 à 9 dollars pour la bouteille la moins chère (du vin indigène provenant de différentes régions de culture, comme la vallée de l’Okanagan – ça a bon goût de toute façon). Malheureusement, je ne peux rien dire sur les vignobles eux-mêmes, car je n’ai pas goûté ce vin. Cependant, l’une des zones de croissance est la région autour de Niagara Falls. Il est interdit de boire en public. Vous devez toujours transporter des boissons alcoolisées dans le coffre de votre voiture, même des bouteilles de vin non ouvertes.

Le climat au Canada

Le climat du Canada est très différent en raison de l’énorme masse continentale (la plus grande extension nord-sud est d’environ 4 500 km, tandis que l’extension est-ouest est d’environ 5 000 km). Dans les régions insulaires du nord, la glace éternelle prédomine. Plus au sud, le climat permet quelques buissons. Un climat « agréable » ne peut être trouvé qu’ à l’est, à partir du cinquantième et de l’ouest, à partir de cinquante-cinq degrés de latitude. Les hivers sont froids et verglaçants partout au pays, à l’exception de certaines vallées du sud de la Colombie-Britannique et de la côte ouest. De plus, les fameux blizzards ensevelissent toute la région sous une couche de neige d’un mètre de haut (uniquement dans le Midwest et l’Est).

Le climat à l’ouest

L’océan Pacifique a un climat océanique avec des hivers doux et des étés frais. La pluie tombe ici toute l’année. A l’intérieur, c’est continental, avec des fluctuations de température extrêmes entre l’été et l’hiver, il pleut moins ici que sur la côte. Dans les régions septentrionales et à partir d’une altitude de 700 m au-dessus du niveau de la mer (au sud), les hivers sont glacés (il n’est pas rare que les températures descendent jusqu’ à -30°C!!!). En été, il peut faire chaud de temps en temps, mais la nuit, il refroidit beaucoup. Dans les vallées du sud de la Colombie-Britannique, il est étonnamment doux. Les hivers sont aussi froids qu’en Bavière, mais en été, il fait beaucoup plus chaud et surtout plus ensoleillé. La vallée autour d’Osoyoos est une particularité climatique (frontière avec les Etats-Unis), où se trouve le seul désert du Canada avec ses cactus et serpents à sonnette.

Le climat du Midwest

Comme il n’ y a pas de montagnes remarquables qui arrêtent les vents et que la proximité de la mer est également absente, l’écart de température entre été et hiver est très important. Les hivers sont longs et froids, les températures de -35°C sont fréquentes dans cette région. L’été est court. Pendant ce temps, les températures peuvent atteindre de temps en temps la marque +35°C. Les précipitations tombent de préférence pendant les mois d’été.

Le climat à l’Est

Le climat dans cette région est très différent en raison de la proximité de l’océan Atlantique et des Grands Lacs. L’influence de l’océan Atlantique sur les zones côtières est indéniable. En hiver, il ne fait pas aussi froid que dans l’arrière-pays, mais en été, il fait quelques degrés de plus. L’intérieur du pays est marqué par de forts contrastes (en hiver il fait moins froid que dans le Midwest). Les étés sont longs et chauds. Dans la région des Grands Lacs, le climat est plus doux, surtout en automne, lorsque la région se refroidit considérablement et que les lacs servent de stockage de la chaleur. Des périodes sèches ou humides plus longues peuvent survenir à tout moment de l’année.